prix Paul Ricoeur

Prix Paul Ricœur

 

1. But

L'association Paul Ricœur a été créée pour favoriser le regroupement et les échanges de tous ceux qui, en France et a l'étranger, situent leur réflexion, leur travail et/ou leur engagement dans le prolongement de la pensée du philosophe. Parmi les initiatives prises pour atteindre cet objectif, l'association a décidé de créer un prix portant le nom du philosophe pour récompenser un auteur contribuant à la réflexion et au débat public sous une forme qui entre en dialogue avec l’œuvre de Paul Ricœur. 

 

2. Travaux récompensés

Paul Ricœur n'a jamais séparé sa réflexion philosophique de son engagement dans la cité. Il en sera de même pour les travaux récompensés qui pourront relever de méthodologies ou de champs disciplinaires différents. Les travaux récompensés pourront être une thèse, un ouvrage ou l'ensemble d'une œuvre. Le jury aura la possibilité de retenir un second travail qui sera qualifié de "nominé pour le prix Ricœur"; être nominé une année n'interdit pas de recevoir le Prix par la suite. Le jury distinguera une thèse ou un ouvrage publiés en langue française; il aura la possibilité de récompenser une œuvre en langue étrangère dont une partie seulement serait accessible en français.

 

3. Jury

Le Jury du prix Ricœur est composé de cinq personnes, un Président, deux universitaires, deux personnalités qualifiées. Le Président est choisi par le Comite éditorial qui propose aussi deux noms pour les universitaires; le bureau de l'association propose deux noms pour les personnalités qualifiées. Les Présidents du comite éditorial et de l'association valident la composition du Jury. Les membres sont nommés pour 4 ans et renouvelables une fois.

 

4. Récompense

La remise du Prix donnera lieu a une cérémonie au cours de laquelle, en particulier, le récipiendaire prononcera une allocution dont la publication sera assurée dans une revue partenaire. Le Prix s'accompagne d'une récompense de 2500 euros.

 

5. Périodicité, calendrier

Le prix est biennal. Le calendrier commence en début d'année civile pour collecter les candidatures possibles. Une pré-sélection est faite au printemps, le jury examine les ouvrages retenus pendant l’été et se réunit en septembre-octobre pour délibérer. La cérémonie de remise du prix a lieu en décembre.

 

6. Partenaires

L'association souhaite faire de ce prix une initiative contribuant a la réflexion et au débat publics ; elle encourage en conséquence  le soutien et la participation de partenaires variés: une revue (Esprit), un éditeur (Le Seuil), une université et une radio (à déterminer), une ou plusieurs collectivité territoriale, fondation privée .

 

 

 

Le premier prix Paul Ricœur a été décerné à André Orléan pour son ouvrage L’empire de la valeur, refonder l'économie paru en octobre (Seuil). Il lui a été remis par Jacques Mistral, Président de l’association Paul Ricœur, le 7 janvier 2012 (photo).
“Autour d’une réflexion sur la valeur et l’évaluation, André Orléan déploie à la fois une critique latérale des irrationalités économiques, et une refondation de l’intérieur des grands concepts de l’économie. Par ce geste, il fait écho à la pensée de Ricœur sur une question d’une actualité aujourd’hui brûlante”, ont expliqué les membres du jury du Prix présidé par Olivier Abel, aux côtés de Sylvie Hubac, Sandra Laugier, François Dosse et Olivier Mongin pour cette première édition.

 


Le  second prix Paul Ricœur a été décerné au philosophe Charles Taylor pour l'ensemble de son œuvre. Il  lui a été remis le jeudi 21 novembre 2013 par le président de l'Association, Jacques Mistral, à l'issue de la journée du consacrée à la célébration du centenaire.

Myriam Revault d'Allonnes, membre du jury, a montré combien en cette année 2013 la remise du prix Paul Ricœur revêt une signification particulière. "Nous avons pensé que cette distinction devait marquer, par l'hommage rendu à un autre grand penseur de la modernité, une connivence et une résonnance très profondes à l'égard de son destinataire". Puis elle a retracé les thèmes de cette "polyphonie philosophique" partagée par les deux  penseurs.

 

 

Le troisième prix Paul Ricœur a été attribué le samedi 5 décembre 2015 à Alain Mahé pour l'ouvrage Discours de la Servitude Volontaire d'Etienne de la Boétie, traduit, annoté et commenté en français contemporain par A. Mahé, en kabyle par Ameziane Kezzar, en arabe algérien par Hakima Berrada, Moustapha Naoui et Abdelhafid Hamdi-Chérif et en arabe classique par Moustapha Safouan. Le livre a été publié par les éditions Bouchène.

Le jury, présidé cette année par François Dosse, et composé de Laure Adler, Olivier Mongin, Myriam Revault d'Allonnes et Michael Foessel, a récompensé un auteur exigeant et un éditeur courageux qui ont placé au coeur de leur entreprise la nécessaire traduction entre les cultures pour faire prévaloir ce qu'elles ont d'universel.