RICŒUR 2020 - RICŒUR PATRIMOINE MONDIAL

RICŒUR 2020 - RICŒUR PATRIMOINE MONDIAL

 

La KU Leuven a reçu la Conférence internationale Ricoeur de 2020, cinquante ans après l’ouverture des séminaires du philosophe dans cette institution. Aujourd’hui, l’œuvre de Paul Ricoeur bénéficie d’une large reconnaissance à travers le monde. À l’occasion de cette nouvelle conférence, nous souhaiterions étudier les chemins par lesquels cette reconnaissance lui est venue et peut encore lui être due. Pour ce faire, il convient de situer son œuvre dans les différents mondes de sa réception.

Le premier monde dans lequel Ricœur a été reçu est celui de la philosophie française. Mais comme le montre la bibliographie de Vansina, son travail a rapidement été exporté vers d’autres pays et d’autres disciplines. Les textes français ont été traduits, un processus encore en cours dans de nombreuses langues. Ces traductions ont facilité la réception de son œuvre dans de nombreuses régions et des contextes variés où ses lecteurs ont jugé sa pensée valable, et la tentative de la coordonner avec ces nouveaux mondes, significative. Aujourd’hui, Ricœur est étudié sur tous les continents et à la lumière des situations historiques, sociales et politiques les plus divergentes. Ces traductions, appropriations, adaptations et critiques font toutes partie du sens de la philosophie de Ricœur.

Mais Ricœur est aussi un patrimoine dans des mondes disciplinaires et pratiques variés. On connaît l’intérêt qu’il a suscité dans différentes disciplines académiques (études littéraires, sociologie, théologie, etc.). On ne saurait épuiser la liste des domaines au service desquels sa pensée a été mobilisée, de l’architecture au féminisme, en passant par la politique de la mémoire et les technologies de l’information. En outre, son travail a nourri le débat public, en dehors des universités. Cette diversité des réceptions fait écho à la diversité de la pensée de Ricœur et de son œuvre en tant qu’héritier d’auteurs, de traditions et d’études scientifiques.

Dans cette optique, le thème « Ricœur patrimoine mondial » suscite de nombreuses questions. Comment les écrits, l’enseignement et les pratiques scientifiques de Ricœur ont-ils facilité un accueil aussi large ? Quelle est la place des différents « mondes » dans sa pensée ? Quelles sont les possibilités et les difficultés de la traduction ? Quel degré d’innovation peut accueillir la réception véridique d’un patrimoine ? Comment les questions générées dans d’autres mondes contribuent-elles à une meilleure compréhension, élaboration ou critique de l’œuvre de
Ricœur ? Quelles questions épistémologiques et politiques doivent être prises en compte dans la mémoire, la transmission et l’innovation des biens culturels, de l’art, des langues, des
traditions ? Sur quels problèmes, où que ce soit dans le monde, une réception des idées Ricœuriennes peut-elle aider à faire la lumière ?

Organisateurs :Ernst Wolff (KU Leuven), Blake Scott (KU Leuven), Pierpaolo Betti (KU Leuven)

 

CONFÉRENCIERS INVITÉS

Daniel Frey 

Faculté de théologie protestante, Université de Strasbourg, Président du Conseil Scientifique du Fonds Ricœur

 

Beatriz Contreras Tasso

  • Professeure et directrice académique, Institut de Philosophie, Université catholique pontificale du Chili
  •  
  • Paulin Hountondji
  • Ancien ministre de l’éducation et ministre de la culture et de la communications (Bénin), Professeur de philosophie, Université nationale du Bénin, Ancien doctorant de Paul Ricœur
  •  
  • Yasuhiko Sugimura
  • Professeur titulaire, Département de philosophie des religions, Institut des Lettres, Université de Kyoto, Japon

 

Vous pouvez écouter ces conférences ici