Séminaire EHESS (CRAL) /Fonds Ricœur 2019-2010 : Repenser l’imagination aujourd’hui

 

Séminaire EHESS (CRAL) /Fonds Ricœur 2019-2010 : Repenser l’imagination aujourd’hui

 

 EHESS, 105 bd Raspail, Salle 13, 75 006 Paris. De 10 h à 13 h

 

Jean-Luc Amalric organise ce séminaire dont le but est d'esquisser les grandes lignes d'une théorie générale de l'imagination incarnée, à travers la mise en œuvre d'un dialogue constant entre philosophie et sciences humaines et sociales.

 

14 octobre 2019 : Séance introductive : Sciences sociales, sciences cognitives et imagination.

 

25 novembre 2019 : « Castoriadis et les imaginaires kaléidoscopiques » - conférence / débat avec Suzi Adams, Université Flinders / Australie : elle a publié notamment Castoriadis’s Ontology : Being and Creation (2011) ; Ricoeur and Castoriadis in discussion (2017) et dirige la collection Social Imagineries.

 

9 décembre 2019 : Le dédoublement de l’imagination : la dialectique de l’imagination symbolique et de l’imagination fictionnelle.

 

13 janvier 2020 : « Terre immobile et imagination. A partir de Husserl » - conférence / débat avec Paul Ducros, Université Montpellier 3, il a publié notamment Husserl et le géostatisme. Perspectives phénoménologiques et éthiques (Cerf, 2011) et Sensibilité et imagination. L’esthétique de Hugo von Hofmannsthal (Hermann, 2017).

 

10 février 2020 : Explorations de l’imagination symbolique à partir de Ricœur, Bachelard et Merleau-Ponty. Les trois zones d’émergence du symbolisme : le cosmique, l’onirique et le poétique. Le foyer corporel de l’imagination symbolique.

 

9 mars 2020 : « Un point de départ : approches surréalistes du merveilleux (André Breton, Benjamin Péret, Pierre Mabille) » - conférence /débat avec Jérôme Duwa, Ecole Estienne- Paris, il a publié notamment 1968. Année surréaliste. Cuba, Prague, Paris (2008) ; et Surréalistes et situationnistes, vies parallèles (2008).

 

27 avril 2020 : « Les imaginaires des corps féminins » - conférence / débat avec Claudine Sagaert Université de Toulon, elle a publié notamment une Histoire de la laideur féminine (2015).

 

11 mai 2020 : Explorations de l’imagination symbolique (séance conclusive).

 

Lien


Présentation sur la plateforme des enseignements de l'EHESS


Présentation


Pourquoi réfléchir aujourd’hui sur l’imagination ? Une théorie générale de l’imagination est-elle seulement possible ? Et quel pourrait-être son impact épistémologique, technique, esthétique, éthique et politique ?


Ce séminaire, qui voudrait se développer à la manière d’un dialogue et d’un va-et-vient constant entre philosophie et sciences humaines et sociales, est parti d’un constat : la question de l’imagination ne cesse aujourd’hui de gagner en importance dans les recherches en sciences sociales, en épistémologie de l’histoire, en théorie littéraire, en théorie de l’art, en théorie du design ou en philosophie de la technique. Mais ce constat s’est doublé en même temps d’une insatisfaction : la plupart de ces réflexions sur le phénomène de l’imagination se développent de manière en quelque sorte « sauvage » et éclatée, et elles restent généralement cantonnées à un domaine d’application particulier (qu’il s’agisse par exemple des domaines de l’imaginaire social et politique, de l’invention technique, ou encore de l’expérience esthétique).


L’objectif de ce séminaire est de tenter de répondre à ce défi en posant les linéaments d’une théorie générale de l’imagination dont le caractère réflexif et critique serait susceptible de contribuer à la compréhension et à la transformation du monde dans lequel nous vivons et agissons. Dans cette tentative pour penser les conditions d’une imagination incarnée - comme puissance d’innovation et de configuration œuvrant à la charnière du discours et de l’action – nous prendrons aussi bien appui sur les recherches actuelles en sciences humaines et sociales que sur les apports essentiels de certaines pensées philosophiques (celles notamment de Bachelard, Ricœur, Castoriadis ou Simondon) qui, au 20ème siècle, ont contribué à renouveler profondément l’approche de l’imagination.


Cette année, nous reprendrons notre réflexion engagée en 2018/2019 sur les dimensions critique, pratique et poétique de l’imagination dans le but d’approfondir le sens et la portée de la dialectique fondamentale entre imagination fictionnelle et imagination symbolique (dans ses dimensions corporelles et cosmiques) thématisée l’an dernier.


Mots-clés : Anthropologie, Esthétique, Imaginaire, Littérature, Philosophie, Politique, Sociologie,